Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

GANDI
gandi

Au pays de Gandy.
Réflexions, passions, trucs à la con (grosse majorité de ce côté là). On s'occupe comme on peut. La plupart du temps, ça vole bas, mais si vous pratiquez la spéléowebologie, vous pouvez trouver des trucs sympas.

Si l'ensemble ou certains articles vous plaisent, laissez un ptit commentaire sympa ou envoyez moi un mail, ça fait toujours plaisir
Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- Blagounettes
- Citations
- Miousiks
- Moi personnellement moi même
- Inclassables classés

5 DERNIERS ARTICLES
- Déménagement
- Racisme
- Beeeeeurareuh !
- Pandami
- Pourquoi les Geeks et les Nerdz valent le coup ?
Sommaire

5 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- Pandami
- Beeeeeurareuh !
- Racisme
- Déménagement
- Dieu à la barre

BLOGS FAVORIS
1.Helz
Ajouter gandi à vos favoris

LIENS FAVORIS
- Le Blog de Monsieur K.
- BashFR.org
- L'Affaire Goldorak
- Radio.Blog.Club
- Sinfest (webcomic)
- Niou Taiknologie
 Déménagement Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 



Ce qui devait arriver ... arriva (arrriiiiiiiiiiiiiiiiiiivaaaaaaaa comme dirait la souris).
Après m'être trop longtemps battu avec la mise en page des images sur Allmyblog (qui m'aura néanmoins offert 4 mois de bons et loyaux services), je déménage ailleurs.

C'est par ici pour le nouveau Gandiblog.

Ca y est, la redirection est active. L'adresse définitive est donc http://gandinutile.net

  Lire les 7 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 22-07-2007 à 22h41

 Racisme Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Dans le monde, il y a deux types de personnes :

Celles qui pensent que le basilic est seulement une plante annuelle de la famille des Lamiacées (labiacées, labiées) cultivée comme plante aromatique et condimentaire, qui est la base du pesto, condiment emblématique de la cuisine italienne.

Et les autres.

  Lire les 3 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 22-07-2007 à 00h14

 Beeeeeurareuh ! Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Comme j'ai bien rigoulé en l'écrivant, et que ça faisait longteeeeeeeeemps que je n'avais pas écrit sur le forum de Royaumes (jeu qui a changé de skin, au passage, notons le, beau boulot Danichou :p), je mets un ptit texte qui date d'une ou deux semaine.
Je vous resitue pas le contexte, démerdez vous.


Seulement alertés par quelques cris, assez habituels dans cette région ou chasseurs et grishnakbulls s'entre-massacraient avec un entrain jamais dementi, nos deux aventuriers se trouvèrent face à un mur de flèches. Enfin, plus précisément, de gens tenant des arcs sur lesquels étaient encochées des flèches. Les pointes (fort variées d'ailleurs, de la simple pique à la plus élaborée des barbelures) fort opportunément dirigées vers nos deux compères.
En temps normal, Albert aurait très certainement foncé dans le tas, écrasant quelques crânes, brisant quelques membres, s'en tirant avec quelques cures-dents plantés dans diverses parties du corps. Cependant, son compagnon étant singulièrement peu résistant à ce genre de traitement, il décida d'attendre, au moins jusqu'a ce que leurs nouveaux amis se décident à parler.

Fort heureusement -les trolls n'étant pas réputés pour leur patience-, cela ne tarda pas :

"Donnez nous tout ce que vous avez !", beugla celui qui semblait être le chef (en tout cas, il était placé en retrait, en sécurité, semblait bien équipé et en forme), au mépris de toute recherche d'originalité dans le brigandage.
"Nous n'avons rien.", répondit simplement Pélagiad'.
Le chef brigand plissa les sourcils, se passant la langue sur les lèvres, comme en proie à une intense réflexion, jusqu'à ce qu'un petit personnage malingre l'approche et lui chuchote quelques mots à l'oreille.

"Donnez nous quand même tout !", rétorqua-t-il avec un sourire satisfait.
"Mais nous n'avons rien à vous donner !", se défendit Pélagiad.
Brêve concertation :

"Nous le prendrons donc nous même !", conclut le brigand en commençant à lever le bras.

Un raclement de gorge venant de derrière lui vint interrompre son geste. Tous se tournèrent -sauf les archers tenant en joue le troll, qui conservaient un minimum de bon sens- vers le personnage qui venait d'apparaitre.

Un colosse de deux mètres, portant une épée gigantesque. Manifestement barbare, à en croire ses vêtements minimalistes : un peu de cuir, quelques clous, les jambes et les bras nus, un maximum de muscles soigneusement huilés apparents. Son visage grossier laissait entrevoir une férocité hors du commun, un caractère rude et indomptable.


"Euuuhh, excusez moi ?" fit timidement le nouvel arrivant. Puis il s'approcha en marchant du chef brigand, lui donnant un bout de papier, avant de faire le tour des archers interloqués, leur distribuant à eux aussi des messages, avant de rendre les deux derniers à Albert et Pélagiad.

Sur leurs prospectus, les brigands pouvaient lire :

YAAAAHAAAAAAA !
TREMBLEZ DEVANT LA FUREUR DES BARBAAAAAAARES !

Pélagiad' et Albert, quant à eux, pouvaient lire - enfin Albert aurait pu lire, s'il avait su - :

NE CRAIGNEZ RIEN FIERS AVENTURIERS !
GORBLAG LE BARBARE VIENT VOUS SAUVER !

Après quoi le barbare repris sa place de départ, décrocha l'épée de son dos, et repris la parole :
"Bon. Commençons."
En marchant, il se dirigea vers le chef, qui essayait manifestement d'assimiler trop d'informations à la fois, et regardait d'un air apathique ce tas de muscles ambulant s'approcher. Il n'esquissa même pas un geste de défense lorsque l'énorme épée s'abattit, le tuant sur le coup. Le barbare remis son épée sur son dos, repartit au petit trot tandis que quelques flèches ricochaient sur la lame, s'arrêta derrière l'arbre le plus proche, et se cogna à quelques reprises la tête contre le tronc. Il avala ensuite une gorgée d'une outre pendue à sa ceinture, puis décrocha à nouveau son épée pour repartir à l'assaut.
Il esquivait ou bloquait les flêches décochées sans conviction par les archers fascinés se demandant quel pouvait bien être ce cinglé que le destin leur avait apporté. Ils se firent tailler en pièce par cet étrange guerrier, qui semblait se mouvoir le plus lentement et fluidement possible, qui chuchotait régulièrement des
"Yahaaaarr !", "Pour Crom !" et autres "Meurs, chien !", sans jamais se départir de son calme. Sur la fin, Albert le Troll ne put résister à l'envie de massacrer quelques brigands, et c'est ensemble qu'ils en vinrent à bout, chacun avec son style bien personnel.

Alors que Pélagiad' s'appretait à rejoindre le barbare pour le remercier de son intervention, certes inhabituelle, mais efficace, celui-ci le croisa sans s'arrêter, s'approcha d'une paroi de la grotte, le souffle court, et se frappa le crâne dessus à plusieurs reprises. Après quoi il prit une gorgée dans son outre, avant de se tourner enfin vers les deux ex-victimes.


"Euh .. merci ... sire ?", parvint à articuler Pélagiad', abasourdi.
"Gorblag, tout court. Et de rien, nous autres barbares sanglants ne pouvons laisser d'honnêtes voyageurs se faire détrousser par des brigands sans classe ni répartie."
"Votre style de combat est pour le moins ... surprenant ... mais bougrement puissant ! Et le coup des messages pour destabiliser l'adversaire ! Ou avez vous appris tout ça ?"
"Passez une vingtaine d'années à vous entraîner avec vos camarades barbares en étant asthmatique et épileptique, tout en restant en vie. Le reste vient tout seul.", lâcha Gorblag, blasé.
"En tout cas, encore merci ! Ou alliez-vous au juste ?"
"Ici et là. J'exécute le périple barbare rituel. Si je survis à trente ans d'aventure, je pourrais rentrer au village sous les honneurs pour devenir un ancien."
"Pourquoi ne vous joindriez-vous pas à nous ?", proposa Pélagiad', tandis qu'Albert opinait du chef, ravi d'avoir un compagnon partageant son coup pour les exécutions brutales et indolores.
"Je crains que ce ne soit impossible pour le moment. Je dois me rendre au temple caché de Crom, dans lequel seuls les barbares sont admis. Mais nous nous recroiserons peut-être un jour. Je reviendrais.", conclut Gorblag.


  Lire le commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 15-07-2007 à 18h32

 Pandami Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 


Un article inutile (on a l'habitude) pour vour présenter un ptit jeu kawaiiiii (kawai = cute = mignon, dans une langue que je ne parle pas), Pandami.

Dans ce jeu, vous pourrez :

- Adopter un panda (c'est ça qui est kawaiiiiiiii !)
- Vous tromper de sexe à la création (ça c'est moins kawaiiiiiii !)
- Lui donner à boire jusqu'à le noyer
- Le laisser mourir de faim (muahahahah)
- Lui acheter un outil super cher et vous tromper de métier
- Envoyer des messages débiles à une keupine

C'est nul, c'est inutile, c'est un jeu d'élevage de plus, mais c'est kawai, stou.


Comme l'article est presque trop meugnon, je rajoute une vidéo. De pandas. Sisi.

  Lire les 4 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 15-07-2007 à 14h13

 Pourquoi les Geeks et les Nerdz valent le coup ? Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 



Rien à dire, juste à lire.

Ca se passe sur Nioutaik


  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 14-07-2007 à 21h01


|<< | 1 |  2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12  >>> >>|


SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 30-03-2007 à 09h24 | Mis à jour le 13-05-2009 à 14h43 | Note : 8.24/10